Collège International 

de Photographie du Grand Paris






Appel à candidature
Bourses de recherche-création 2019


Ancré dans les savoirs et techniques anténumériques, au premier rang desquels l’argentique, le Collège international de photographie du Grand Paris est autant un laboratoire qu’un conservatoire. C’est pourquoi le Centre d’expérimentation du Collège lance deux bourses de recherche-création ouvertes à des artistes dont la pratique est en relation avec l’image.  

Les bourses du Centre d’expérimentation permettront de promouvoir des recherches projetant savoirs et techniques anténumériques dans le contexte post-photographique. Les projets devront interroger la condition de l’image contemporaine en articulant prénumérique, profusion, dématérialisation et hyper-mobilité/accessibilité des images. 

Appel à projet

Commandes « premier plan »

Dans le contexte de sa préfiguration, le Collège international de Photographie du Grand Paris initie des missions photographiques sur la transformation du quartier d’Ivry Port où il a vocation à s’installer. Ces dernières sont pilotées par Francis Jolly et Cyrille Weiner.
 
Les commandes « premier plan » sont destinées aux étudiants et jeunes diplômés dans le domaine des pratiques photographiques. Les travaux viseront à étudier selon les formes photographiques les plus libres, le quartier et ses habitants en se concentrant sur un aspect précis qui peut aller de l’évocation poétique au relevé documentaire.

Les premières Grandes commandes du Collège international de Photographie du Grand Paris 2019

 

Les grandes commandes du CIPGP en phase transitoire permettent de documenter le territoire Ivry Port, futur lieu de l’installation du CIPGP par des pratiques documentaires, artistiques et partagées. Elles visent à accompagner la naissance du CIPGP, nourrir le dialogue avec les populations d’un quartier en métamorphose et avec les architectes et urbanistes. Elles répondent aux valeurs du CIPGP : pratiques classiques de la photographie, expérimentations et recherches, participation avec la population et les publics.

 

Pour l’année 2019, les deux grandes commandes sont passées à :

 

Hortense SOICHET

Elle mène ses projets par territoire, lors de temps de résidences et de commandes. Ses travaux portent sur l’habiter, les mobilités et sur le rapport au corps dans le monde du travail. Elle travaille le plus souvent en collaboration avec des chercheurs en sciences sociales, des artistes ou encore des amateurs.

http://www.hortensesoichet.com

 

Gilles RAYNALDY

Depuis une vingtaine d’années, Gilles Raynaldy s’intéresse aux enjeux sociaux de l’architecture, de l’urbanisme, de l’habitat ainsi qu’à la représen­tation des gestes et des actions des hommes, souvent dans le cadre de commandes publiques ou privées et de résidences artistiques. La question de ce qui fait « lieu » traverse son oeuvre et se développe au fil de ses projets.

http://www.gillesraynaldy.com

 

Une restitution publique des travaux aura lieu le 4 décembre 2019 lors d’une soirée à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

 

Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France et de la Fondation d’entreprise NeuflizeOBC pour les arts visuels.

Photographie des renouvellements urbains


À l’heure du Grand Paris, comment la recherche dans le domaine de l’image photographique nourrit-elle les projets d’architectes ? Comment accompagne-t-elle les populations ? Cette table ronde propose, en compagnie de chercheurs en sciences humaines, de photographes, d’artistes et de promoteurs, de partager les expériences en cours.

Table ronde en partenariat avec le Collège international de photographie du Grand Paris

Cette manifestation se déroulera dans le cadre de la première édition des ASSISES DE LA RECHERCHE qui se tiendront du 10 au 15 décembre, dans les différents centres de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sur le thème déplacer les frontières de la recherche en sciences humaines et sociales.

12 décembre 2018,10h00-13h00

Université Panthéon-Sorbonne,


image : Hortense Soichet / Worklog. Itinéraire avec Maximilien, manutentionnaire, Ile de France, Hiver 2018.



Leçon inaugurale du CIPGP

le 21 novembre 2018, l’artiste et photographe Jean-Luc Moulène a donné la leçon inaugurale du Collège International de Photographie du Grand Paris. Cette leçon marque le lancement d’un futur lieu inédit, dédié à la conservation et la valorisation de l’image photographique.

Figure majeure de la scène photographique et artistique contemporaine, soutien de la première heure du Collège International de Photographie, Jean-Luc Moulène proposera la première leçon du Collège, intitulée « de l’image à l’objet » en dialogue avec l’artiste Aurélie Pétrel et le critique Étienne Hatt, tous deux chargés de programmation du Laboratoire du CIPGP. Cette première leçon « hors les murs » a eu lieu au Théâtre des Quartiers d’Ivry dans le cadre des Conférences de l’EPSAA (École Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques de la Ville de Paris).

Création de l'association de préfiguration

L’association de préfiguration du Collège International de Photographie du Grand Paris a été fondée au mois de septembre, et forme la structure juridique qui a pour mission d'activer les projets hors-les-murs durant la période de chantier de Manufacture sur Seine. Elle regroupe les deux collèges - fondateurs et experts - qui ont été constitués durant l’année 2018 et est ouverte aux membres qui souhaitent participer et soutenir le projet du CIPGP. 


Colloque à l'Institut pour la photographie Hauts de France

Dans le cadre de la phase de préfiguration, l’Institut pour la photographie a organisé un colloque de trois jours les 17, 18 et 19 octobre réunissant historiens de l’art, conservateurs, artistes, spécialistes et chercheurs d’autres disciplines afin d’aborder des questions liées aux enjeux actuels de la conservation, de la recherche et de la conquête des publics.